Quelles sont les principales missions d’un procureur de justice ?

Dans le domaine de la justice, le procureur est un personnage-clé tout comme l’avocat général. Il intervient dans les affaires juridiques, afin que soit maintenu, l’ordre dans la société. Quelles sont alors les missions principales du procureur de justice ? Découvrez dans ces lignes, une présentation des nobles missions du procureur pour le bien-être de la justice sociale.

Défenseur de la société

Aux primes abords, la mission que tout le monde reconnaît au procureur est celle du défenseur de la société. Cette fonction est à la fois claire et facile à assumer pour lui. Il doit défendre les intérêts de la société et œuvrer pour le maintien de l’ordre public. Explicitement, le procureur dispose d’un droit d’action et d’intervention dans la société. Lequel droit lui permet de prendre la défense des civils, et de mettre de l’ordre public. Il est l’avocat de la société.

Assurer le respect de la loi pénale

La présence du procureur rassure du respect scrupuleux de la loi pénale. Il autorise les poursuites pénales afin que chaque individu puisse répondre de ses actes et puisse les justifier. De fait, il intervient oralement et requiert la sanction des auteurs d’infraction, lors du procès.

La mission du procureur de la République peut vous paraître ambiguë. Mais elle est aussi facile à cerner. Il déclenche les poursuites pénales lorsqu’il est informé d’une infraction dans un premier temps, et plaide dans l’intérêt de la société au procès dans un second temps.

Sa fonction de défenseur public n’est pas pour servir de couverture aux fautifs de la société, mais pour assurer l’ordre au sein de la cité. Ce qui implique que chacun devra assumer l’entière responsabilité de ses actes devant le procureur.

Déclencheur de l’action publique

Les avis de procureur de justice ne sont jamais les mêmes que ceux des coupables. Il a le pouvoir de décider de l’opportunité des poursuites, ce qui est indispensable au procès pénal. Il parvient à être informé des irrégularités dans la société de deux manières. Une information qui lui permet d’enclencher le processus de poursuites:

  • Dans un premier temps, le procureur profite de ses relations avec les officiers des forces de l’ordre pour s’imprégner des délires. Lorsque la faute est commise, l’officier de police judiciaire ayant reçu la plainte ou ayant constaté l’infraction tient informé le procureur. Celui-ci à son tour, exerce son pouvoir pour le maintien de l’ordre.
  • Le second canal par lequel le procureur est informé des gaucheries est la victime des dégâts. Lorsque la victime décide de se faire entendre et de réclamer justice, elle se réfère au procureur qui l’écoute et lui donne satisfaction.

Examiner les informations et prendre des décisions

Le procureur de la République a également le pouvoir d’examiner les informations et les plaintes portées contre des individus de la société. Il les analyse minutieusement, et les juge dignes de faire l’objet d’une poursuite judiciaire ou pas. En revanche, il prend des décisions afin que justice soit faite. Il a trois possibilités de suite à donner à une plainte :

  • Classement sans suite; les preuves dont il dispose sont insuffisantes pour culpabiliser le présumé auteur.
  • Alternative aux poursuites; le procureur décide de faire procéder à une médiation pénale, à une composition pénale ou à une procédure de plaider-coupable.
  • Engagement des poursuites pénales; il renvoie le présumé fautif devant le tribunal de police.

Voilà donc les possibilités que dispose le procureur de donner suite à une plainte.

Quelles sont les principales missions d’un procureur de justice ?
Retour en haut