Un avocat peut-il donner un procès ?

Dans bon nombre de domaines, faire appel à un avocat est toujours bien recommandé. Ce dernier aide dans les prises de décisions et défend autant qu’il peut son client devant la cour. Il fait d’ailleurs partie des acteurs qui participent à la procédure pénale. Lors du procès, quelle place occupe-t-il exactement ? Est-il bien placé pour donner un procès ? Quel est son rôle pendant la procédure pénale ? À travers l’article que voici, découvrez la réponse à ces multiples questions.

Rôle de l’avocat au tribunal

Au tribunal, l’avocat est un acteur très important. C’est un auxiliaire de justice qui développe lors des procès des aspects très souvent cachés afin d’aider la cour à délibérer plus facilement. Ainsi donc, son intervention s’avère plus que nécessaire. L’avocat lors d’une procédure pénale a en effet pour rôle de défendre son client. Pour ce faire, il doit mener ses enquêtes et dénicher des arguments de tailles pour alléger la peine de son client. En cas d’innocence de ce dernier, c’est à l’avocat de faire le nécessaire pendant le procès pour le disculper et révéler le mal entendu. Aussi, quelle que soit l’affaire amenée à la cour pénale, tout citoyen a le droit d’avoir un avocat en sa disposition. 

L’avocat est un maillon essentiel pour le déroulement normal d’un procès. Ce qui justifie amplement sa présence pendant les différentes parties d’une procédure judiciaire. Pendant le procès civil par exemple, il accompagne son client durant toutes les étapes (saisine, convocation, mise en état, audience et jugement). Il le conseille sur les aptitudes à avoir pendant le procès et le guide en travaillant son expression.

L’avocat en tant que défenseur au procès

Quel que soit le statut de l’avocat, le titre de conseiller lui est toujours attribué. En tant que défenseur, il se doit de comprendre les faits, de mettre en confiance son client et d’établir une bonne relation avec ce dernier. Il commence d’ailleurs à soutenir son client depuis sa garde à vue. De la garde à vue au procès, il se doit de comprendre son client, quels que soient les actes posés par ce dernier. Il arrive toutefois qu’un avocat se désintéresse d’une affaire lorsqu’il trouve le crime assez lourd et ignoble. Quand il opte cependant pour la défense de son client, il ne doit pas perdre en vue que ce dernier a les mêmes droits que lui devant la loi. Il doit le défendre au même titre qu’un autre, quel que soit le crime commis dans le strict respect de la loi. Par ailleurs, il est à notifier que la défense ne gagne pas toujours. L’avocat a donc la possibilité de mobiliser des preuves concrètes afin de faire un appel. L’appel à un nouveau procès vise généralement à alléger la peine de l’accusé ou à le disculper. Le jugement prononcé, il est tenu d’accompagner son client et de lui expliquer de fond en comble les termes techniques éventuellement évoqués pendant la procédure pénale.

Pour conclure, un avocat peut donner un procès dans la mesure où il joue un rôle très important dans les affaires juridiques. Fournir des preuves, réveiller les failles de l’adversité, faire appel, et tout ceci dans le strict respect de la loi sont des aptitudes bien définies pour donner un procès.

Un avocat peut-il donner un procès ?
Retour en haut